Présentation

Cette mesure vise la formation et l'information des acteurs économiques locaux (élus, décideurs, autres acteurs ruraux...) dans les domaines de l'axe 3 (qualité de la vie en milieu rural et diversification de l'économie rurale). Les actions de la formation et d'information couvrent, entre autres, les besoins des actifs agricoles ou forestiers dans le domaine de l'axe 3, des personnes souhaitant créer une micro-entreprise, des professionnels du tourisme, de toute personne impliquée dans la création ou l'offre de service de base pour l'économie et la population rurale, les besoins en formations liés à la conservation et la mise en valeur du patrimoine rural.

Qui peut demander ?

Les bénéficiaires de la mesure dont les suivants :

  • les organismes de formation professionnelle et continue, déclarés auprès du ministre chargé de la formation professionnelle.
  • les organismes coordonnateurs régionaux (VIVEA, FAFSEA).
  • les organismes consulaires, les collectivités territoriales et leurs groupements, les Pays, les PNR, les associations..

Quelle zone concernée ?

L'ensemble du territoire picard est éligible.

Quelles actions sont éligibles ?

Les actions pouvant être financées sont les suivantes :

  • l'ingénierie de la formation : élaboration d'action ou de programme de formation à partir d'un diagnostic ou étude d'un territoire ou d'une filière.
  • les actions de formation : formation des actifs de l'économie rurale, qui concoure à développer les domaines de l'axe 3 du Programme de Développement Rural Hexagonal (PDRH).
  • les programmes de formation mis en place par les organismes coordinateurs avec les mêmes finalités.
  • la sensibilisation ou l'information du public cible à un thème de formation

Les dépenses pouvant être prises en compte sont les suivantes :

  • les frais liés à la conception, à la réalisation et à la mise à jour des documents et outils pédagogiques (au prorata de leur utilisation sur l'action).
  • les prestations externes facturées (location de salle, achat de documents pédagogiques...)
  • les coûts liés à l'information spécifique à ces actions (ex : les coûts de diffusion spécifiques au public cible de l'opération).
  • les dépenses liées à la rémunération, aux déplacements, à la restauration et à l'hébergement des intervenants et des éventuels prestataires de service.
  • les frais de déplacements collectifs, de restauration et d'hébergement des participants pendant la période de stage qui restent à la charge du bénéficiaire de l'aide.

En outre, les coûts salariaux et les frais de déplacement de salariés du bénéficiaire de la subvention sont également éligibles s'ils sont directement rattachés à l'opération.

Ne sont pas éligibles :

  • les frais de déplacement des stagiaires entre leur domicile et le lieu de stage.
  • les matériels d'occasion achetés en vue de la réalisation de l'action.
  • les frais généraux ou coûts de structure qui ne peuvent pas clairement être reliés à une action déterminée.

Recherche

Suivez nous !

 @artisanpicard sur Twitter

   CRMA Picardie sur Facebook

. © CRMAP 2013.